Les jours heureux

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ». Lire la suite

Panonceaux biographiques en hommage aux Résistants conflanais

A l’occasion des 70 ans de la première réunion du Conseil National de la Résistance, le Front de Gauche propose que les rues de notre ville portant le nom de Résistants conflanais fassent l’objet d’un affichage biographique permettant à nos concitoyens de connaître leur engagement dans la lutte contre le nazisme, les circonstances et le lieu de leur décès. Lire la suite

Le convoi du 24 janvier 1943

Le convoi du 24 janvier 1943 est un transport double: il emporte vers les camps de concentration et d’extermination nazis 230 femmes et 1 466 hommes. Il comprenait 10 Résistants communistes conflanais. Lire la suite

Dévoilement d’une plaque en mémoire des Conflanais internés à Aincourt

Ce matin le sénateur-maire de Conflans-Sainte-Honorine a dévoilé une plaque à la mémoire des 4 communistes conflanais déportés au camp d’Aincourt en 1941 et qui n’en revinrent pas. Cérémonie poignante au cour de laquelle Fernand DEVAUX, militant communiste interné à Aincourt, a pris la parole. Photos disponibles. Lire la suite

Désiré CLEMENT

Désiré CLEMENT dit le Senecal, né le 19 mai 879 à Sainte Mère l’Eglise (département de la Manche). Marié, 3 enfants. « Mort pour la France » le 02 juin 1943 à Saxenhausen en Allemagne. Dans un rapport de la gendarmerie de Paris sur la physionomie de la première quinzaine de mai 1940 consulté aux archives nationales, Désiré CLEMENT est qualifié « d’agitateur politique, meneur lors des grèves de 1938. » Lire la suite

Francis Roger Jean LE MAGUER

Francis Roger Jean LE MAGUER, né le 22 septembre 1923 a Saint-Nazaire. Tolier-ferblantier. Célibataire. Demeurant avec ses parents à Conflans-Sainte-Honorine. Jugé le 16 avril 1941 et condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à 6 mois de prison avec sursis pour activités communistes. Lire la suite